Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Découvrir

Découvrez Chapelet.net, un site entièrement dédié à Marie et aux grâces du Rosaire.

 

Parutions

Decouvrir

13 novembre 2005 7 13 /11 /novembre /2005 18:00
C'est désormais chose faite!

Depuis hier, dimanche 13 novembre, Charles de Foucauld (1858-1916) est appelé Bienheureux. Une reconnaissance qui fait l'unanimité chez les chrétiens qui lui sont proche (et pas seulement...).

Il semble évident que nous avons beaucoup à apprendre de l'enseignement que nous a livré Charles de Foucauld.
Sa vie ne fut pas toujours en "odeur de sainteté" ... Militaire, il a un train de vie très libéral, voire en réalité, volage. Sa vie de prière est alors, pendant cette période de sa vie (20- 35 ans), quasi-inexistante, d'autant que ses expériences amoureuses sont pour le moins nombreuses et instables.

Pourtant, c'est lors d'un séjour en Afrique du Nord, alors qu'il prépare une expédition de reconnaissance à but scientifique, qu'il est touché par la foi émanent des populations locales, musulmanes. De retour en France, il s'interroge sur sa vie intérieure et spirituelle, ainsi que sur le sens à donner à sa vie; il fait la rencontre de l'Abbé Huvelin, de Paris, qui lui demande de se confesser, et de communier immédiatement. Charles vit alors une véritable conversion. Sa foi est grandissante et rayonnante.

D'abord religieux à la Trappe Notre Dame des Neiges, puis auprès des Clarisses de Nazareth, c'est finalement dans le désert du maghreb (peu de temps après son ordination sacerdotale), notemment à Tamanrasset, que Charles s'installe, auprès des plus isolés.

Il se disait "frère Universel", et dans ce contexte
actuel de violences urbaines, Charles de Foucauld peut faire office d'exemple à suivre, pour toutes celles et ceux qui cherchent à vivre leur vie simplement, tout en restant dans le respect de ce qu'il y a de plus précieux ici-bas: la vie d'un Homme.

www.charlesdefoucauld.org


Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier - dans Vie de L'Eglise
commenter cet article

commentaires