Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Découvrir

Découvrez Chapelet.net, un site entièrement dédié à Marie et aux grâces du Rosaire.

 

Parutions

Decouvrir

18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 16:13
La transmission de la foi.. Voilà quelque chose d'essentiel aujourd'hui. Sans transmission, comment apporter la Bonne Nouvelle à toutes les générations? (Je dis bien toutes, car aujourd'hui nos catéchèses s'adressent tant aux jeunes qu'aux adultes en recherche).

Voici un constat tout simple, que je tire aujourd'hui, mais qui toutefois, je le souligne, n'est pas dénué d'espérance. Je ne parle ici que de la catéchèse pure, et non de la préparation aux différents sacrements.

Vivant en moselle, un des trois départements concordataires, le catéchisme est enseigné à l'école. Du cp au cm2, le catéchisme est suivi par une très large majorité des jeunes. Une chance. Oui, une chance si cela est bien fait et donne l'envie à ces mêmes jeunes d'en savoir toujours plus sur cette foi qui intrigue. Il y a, selon moi, trois manières (peut être plus..) d'enseigner le catéchisme aux enfants, et cela est valable, quelque soit l'endroit où l'on se trouve en France.

D'une part, le catéchisme "à la scolaire". Un catéchisme froid, dénué de sens, visant l'efficacité et le rendement intellectuel, plutôt que la découverte de la foi. Donne une culture.. mais s'en arrête là.

Ensuite, le catéchisme "léger". Le but: simplifier à l'extrême le catéchisme proposé aux enfants, afin de miser davantage sur la forme, plutôt que sur le fond. Pour faire simple, le dessin est plus important que ce que celui-ci symbolise. Parfait pour faire naître des vocations de peintre... Mais pour ce qui est de la vocation religieuse...

Enfin, le catéchisme "rayonnant". Le/la catéchiste rayonne devant les enfants de cette foi qui le/la fait vivre; il leur propose un catéchisme de qualité (non pas simplifié, mais accessibilisé aux enfants). On y privilégie le contenu (la catéchèse en elle-même) mais aussi la découverte de vivre avec cette foi. Car voilà ce qui est important: montrer aux jeunes que la foi dans notre Seigneur:  cela rend heureux!

Pourquoi un tel article? Car nous allons droit dans le mur... Bien souvent (mais pas toujours, rassurez-vous), la découverte de la foi est proposé aux jeunes d'une manère très maladroite et peu convainquante... Résultat: notre manière de transmettre les fondements de notre foi part en morceaux. De moins en moins de jeunes intéressés, des techniques souvent maladroites... Notre Eglise va mal (ou tout du moins, pourrait aller mieux).

Nos frères Juifs ont de bien meilleures manières de transmettre leur foi. Pourquoi n'arrivons-nous pas à mettre en place de véritables équipes formées et pédagogues alliant à la foi, la transmission du savoir, mais aussi le rayonnement de leur propre vive de chrétien et de chrétienne?
Dans certaines régions de France, cela fonctionne déjà, mais pas partout pour le moment.
La jeunesse, c'est l'avenir de l'Eglise, de notre Eglise,  quoi qu'on en dit. A nous de proposer, que l'on soit prêtre ou simple laïc, de réels activités pour donner aux jeunes les bases nécessaires, et l'envie d'aller toujours plus loin... Chers ami(e)s lecteurs/lectrices, à nos stylos et à nos blocs-notes, et commençons à trouver ces idées qui feront avancer l'Eglise.


( Et cela pourrait aussi permettre d'éviter certaines erreurs, comme de croire au Da Vinci Code [exemple pris au hasard..] )

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier - dans Vie de L'Eglise
commenter cet article

commentaires

sagessedevie 28/06/2012 01:35


Si nous sommes parfois envoyer pour parler à autrui par notre Dieu, la situation la plus souhaitable est lorsque Dieu nous envoie quelqu'un, que l'individu nous interroge sur notre foi, la vraie
ouverture pour toucher sera ici et le catéchisme rayonnant agira à mesure que l'on a soi-même grandit en conviction et forces de foi.

Olivier 30/07/2012 06:18



Oui, avec le soutien de l'Esprit Saint



claire 02/11/2008 21:52

bonsoir,je tombe sur vos commentaires ce soir et je me permets de dire que effectivement dans beaucoup de paroisses, il y a un gros problème de transmission de la foi. Je suis catéchiste et je trouve scandaleux le livret de caté. Nous avons peur de parler de Jésus, alors nous insistons sur le côté humain mais la foi, ce n'est pas que cela ... Osons dire que DIeu nous aime et que nous l'aimons, osons dire que c'est Dieu qui nous donne la force de vivre tous les jours en gardant le sourire ...L'enfant doir d'abord connaître Jésus pour l'aimer, cela suppose donc au départ des connaissances qu'il doit apprendre... sentir Dieu n'est pas suffisant ! Comment le sentir si on ne le connait pas !!!Bonne soirée !Claire

SIMOES DA GAMA 23/01/2008 13:49

bonjour je me permets de participer à ces discussions car mon fils de 10 ans est en 3ème année de cathéchisme. A la demande de la cathéchiste, je suis restée pour l'aider et je dois dire que je fus très étonnée de voir que les enfants étaient trrès indisciplinés, qu'ils n'écoutaient pas ce que l'adulte disait, qu'ils préfèraient faire du découpage et du coloriage sans s'intérésser aux récits sur la vie de Jésus correspondant à leur programme de cette année. Ils ne répondaient pas toujours aux questions et quand ils y répondaient je pus vite constater qu'ils n'y comprenaient pas grand chose. Il me semble que l'on devrait plutot nous servir d'exemple de la vie de tous les jours avec l'actualité de notre pays et autre pour qu'ils prennent d'avantage conscience du message de Dieu, là, je n'ai vu que des enfants en travaux manuels et inattentifs, j'ai été déçue et pour information, mon fils me dit qu'il s'y ennuie et qu'il vaut arrêter, je lui apporte le soutien nécéssaire en lisant la bible à la maison avec lui pour ne pas qu'il y renonce.Voilà je ne sais si d'autres personnes vivent cette même expérience, merci de me conseiller si vous le pouvez.

Mickaël 26/05/2006 16:37

Olivier,Je suis d'accord avec ce que tu écris. Et notre vie doit témoigner, autant que possible, de notre foi, de notre vie sacramentelle.Tu pourrais peut-être leur donner l'adresse de ton blog, comme cela ils pourraient voir un peut ce que tu vis (tu peux aussi leur donner la mienne :-)), car parler c'est bien, mais on ne trouve pas toujours les mots pour exprimer sa foi.

Anna 26/05/2006 10:38

Je tiens d'abord à te remercier pour ton commentaire qui permet d'enrichir le débat. J'y est d'ailleurs répondu.
Quant à ce mini-débat sur la foi, je pense que justement la question de la foi résiste à toute explication rationnelle; on l'a ou l'on l'a pas, c'est une expérience personnelle.
Je suis toujours très étonnée de la polémique générée par le Da Vinci Code, un livre si mal écrit et si mal construit (un mauvais livre ne peut que générer un mauvais film que je n'irai pas d'ailleurs voir...). Plus la polémique enfle (appel au boycott, menaces d'interdiction, voire autodafé...), plus l'impact du Da Vinci Code augmente dans les esprits. La théorie du complot a fait le reste.
Amicalement

Olivier 27/05/2006 12:45

Il y a sûrement une part de vérité;  dénoncer les idées du Da Vinci Code a peut être aidé à entretenir le mystère.Mais cela dit, beaucoup ont également utilisés ce Film (et le livre) pour s'en prendre à l'Eglise. Tel cet exemple, en avril dernier à Rome, où l'Eglise Saint Pantaléon, en rénovation, a eu droit à une magnifique pancarte de pub pour le film, de 6 mètres par 6... Sans compter le tapage médiatique, les documentaires télévisuels pour prouver la véracité du livre... .Personnellement, par moi foi, ce film ne m'atteind pas plus que cela, car je sais en quoi je crois. Toutefois, ça n'est pas tant le film que les idées anti-chrétiennes que je dénonce. Ne pas être d'accord avec l'Eglise, c'est un droit. Mais s'en prendre constamment à elle, cela devient épuisant.Cordialement