Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Découvrir

Découvrez Chapelet.net, un site entièrement dédié à Marie et aux grâces du Rosaire.

 

Parutions

Decouvrir

1 février 2006 3 01 /02 /février /2006 12:00
Méditation inspirée du Segond Livre de Lézard - Retour sommaire


Etre un frère, être un ami, c'est aimer. Si je suis ton frère, c'est parce que je t'aime. Si je suis ton ami, c'est parce que je t'aime. Si je suis ton ami et ton frère, c'est encore parce que je t'aime. L'affection, l'amitié, l'amour, c'est la même chose: une grande force en moi et qui s'en va vers toi. Un fleuve qui jaillit du fond de moi-même et qui s'écoule vers toi. Un torrent qui jaillit du fond de moi-même et qui bondit vers toi. Une source qui jaillit du fond de moi-même et qui ruisselle vers toi. Je ne peux pas aimer tout le monde ainsi. Je ne peux pas être le frère de chacun, ni l'ami de tous. La volonté ne peut rien sur l'affection, l'amitié ou l'amour. Mais je peux être un camarade pour tous, loyal et fidèle. Je peux être compréhensif et doux. Je peux travailler pour tous. Je peux aider tous. Et c'est ce que je veux faire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier - dans Repères
commenter cet article

commentaires

Grand-duc 07/02/2006 16:56

" Si je suis ton frère, c'est parce que je t'aime."Je suis surpris de lire cette méditation sur la fraternité scoute sans voir apparaître une fois le mot "Dieu". Car si nous sommes frères, c'est précisément parce que nous sommes fils du même Père, et non parce qu'on s'est choisis comme amis. La fraternité scoute, c'est le lien de frères, parce que fils de Dieu, qui ont décidé de vivre leur vie à la scoute en réponse à l'amour de Dieu. Il me paraît plus que très dangereux de parler de fraternité sans nommer le Père : nous serions en pleine hérésir révolutionnaire. Non que tu y sois, frère scout, mais il ne faudrait pas que ton texte puisse être mal compris."Si je t'aime, c'est parce que tu es mon frère, fils du même Père, Dieu qui est amour".Deus caritas est.Fraternel salut scout in Christo.Grand-ducRS

Olivier 07/02/2006 20:39

Cher Grand-duc,Effectivement, il y a de quoi s'étonner de ne pas voir apparaître le mot "Père". Tes propos sont très justes et éppris de vérités.  Toutefois, je tiens à expliquer la teneur des propos de cette méditation.Si tu lis bien le petit texte, tu verras un mot qui reviens très souvent: Amour. L'amour (fraternel) régit bien des relations au sein du scoutsime, et plus précisément dans une petite structure, telle une troupe ou une compagnie. A cela, j'y crois très profondément. Je crois, tout comme toi, que nous sommes unis les uns les autres en nous reconnaissant tous enfants de Dieu; et plus largement, cette idée se développe pour toute notre vie en générale; nous ne sommes pas enfants de Dieu "chez les scouts", mais dans toutes notre vie; et même ceux qui ne sont pas scouts, et qui parfois n'ont pas la foi, il est de mon devoir, de notre devoir, de les accueillir en enfants de Dieu, tout comme nous. Il s'agit d'un lien fraternel inaliéable et indestructible.Toutefois, et il est vrai que finalement l'expression n'est pas très clair, tu as tout à fait raison, j'ai voulu par cette méditation, très fortement inspirée du Livre de Lézard (que tu connais sûrement), montrer que nos liens fraternels, dans le scoutisme, ne sont bien souvent pas du même ordre. Car nous ne pouvons pas avoir les mêmes affinités avec tous nos camarades scouts. Depuis toutes ces années où je suis scout, je me suis toujours efforcé d'avoir de bonnes relations avec tous. Cela n'a pas toujours été facile; c'est comme cela... Le scoutsime met en valeur notre propre caractère pour l'aider à émerger et s'exprimer.. tout en sachant qu'une pluralité de caractères vivant ensemble ne fait pas toujours "bon ménage".J'ai donc voulu exprimer le fait que, au sein d'un groupe, l'on a davantage de liens, d'affinités, avec certains camarades scouts. Et qu'avec d'autres, pour des raisons qui nous dépassent, l'on ne peut avoir que des liens fraternels, qui peuvent être fort, mais qui resteront de l'ordre d'une forte loyauté et fidélité.J'ai été très long... Mais je reste profondément d'accord avec toi: le Père est notre point commun à nous tous, scouts; le Père qui nous a créé, et qui nous aime!J'espère avoir répondu à ta questionFraternel Salut ScoutOlivier (qui aurait vraiment voulu devenir RS ....)